Accueil du site > Sans titre > Un éléphant laotien survit à une infection au Tétanos

Un éléphant laotien survit à une infection au Tétanos

dimanche 15 juillet 2012, par Gilles Maurer

Au milieu de la flore luxuriantes du Centre de conservation des éléphants, le mâle éléphant Phu Thongkoon émerge prêt à assister à la cérémonie de « baci » organisée en son honneur. Bien qu’il soit encore l’ombre de lui-même, Phu Thongkoon est presque complètement rétabli après une longue maladie qui a failli lui coûter la vie. Phu Thongkoon a contracté le tétanos, maladie mortelle causée par la bactérie Clostridium Tetani.

Diagnostiqué il ya six semaines par la clinique mobile vétérinaire d’ElefantAsia, Phu Thongkoon âgé de 44 ans a été transféré à l’hôpital des éléphants situé au Centre de Sayaboury pour y être traité. N’ayant ni mangé ni bu depuis dix jours, l’éléphant mâle était si faible et émacié que personne n’acceptait de le transporter depuis son domicile de Ban Nakang village. Selon la croyance bouddhiste, les éléphants comme les humains ont 32 Kwan ou ‘esprits du corps’ et les chauffeurs de camion ont eu peur que l’animal meurt en transit et que son esprit hante leur véhicule !

Employé auparavant dans une exploitation forestière du district de Paklay, Phu Thongkoon a probablement contracté l’infection tout en travaillant, les bactéries causant l’infection par le tétanos étant communément trouvées dans le sol et pénètrent dans le corps par le biais de profondes blessures. La maladie, également connue sous le nom "Lockjaw"en anglais (ce qui signifie ‘bloque machoire’), est extrêmement rare chez les éléphants. Le cas de Thongkoon est le premier rencontré par l’association ElefantAsia au Laos en dix ans. Pour cette raison, les éléphants ne sont pas systématiquement vaccinés contre le tétanos bien que le vaccin soit disponible.

Généralement fatale chez les éléphants avec un taux de mortalité atteignant 80 à 90%, l’équipe vétérinaire d’ElefantAsia a du lentement nourrir l’éléphant lui fournissant les soins nécessaires 24h sur 24. Des anti-toxines ont été prescrites pour combattre l’infection, tandis que l’équipe a manuellement nourri et réhydraté l’animal. Jour après jour, les vétérinaires ont vu l’état de santé de l’éléphant progresser et l’animal retrouver sa force.

Phu Thongkoon at baci ceremonyLa cérémonie de ‘baci’ a eu lieu au Centre de conservation des éléphants, le lundi 2 Juillet pour célébrer la survie Phu Thongkoon. Etaient présents à la cérémonie des délégués du bureau provincial de l’Agriculture et des Forêts et leurs collègues des districts de Sayaboury, des représentants du Département de l’Elevage et de la pêche, les vétérinaires d’ElefantAsia Will Thomas, Lorna Broughton et Oui Sakornwimon ainsi que le propriétaire de l’éléphant M. Vansai Phimmasone.

Propriétaire de trois éléphants, M. Phimmasone se réjouit du rétablissement de Phu Thongkoon et a exprimé sa gratitude à tous ceux qui y ont participé, avec des remerciements tout particuliers pour les généreux donateurs qui ont financé les soins de l’éléphant. Le coût du traitement de Phu Thongkoon a coûté plus de 3,000$ qui ont été financés par des dons reçus au Laos et de l’étranger.

Phu Thongkoon est maintenant retourné dans son village dans le district de Paklay où il sera gardé au repos pour le reste de l’année.



À propos du site | Contact | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Espace privé | © 2008 ElefantAsia