Accueil du site > L’éléphant d’Asie > Les pieds et la marche

Les pieds et la marche

lundi 9 juin 2008, par Sébastien Duffillot

Les pieds et la marche

Les pattes de l’éléphant sont de véritables piliers posés sur des semelles souples et feutrées. Un coussin épais de tissu élastique situé à la base du pied absorbe les chocs et permet à l’animal de reposer sur ses ongles en forme de sabots.

La sûreté du pied, chez l’éléphant, est exceptionnelle. Les éléphants peuvent escalader des rochers escarpés, frôler des précipices sans appréhension, et s’aventurer sur des pentes extrêmement glissantes où aucun homme ne pourrait rester debout.

Malgré son poids, qui atteint 5 tonnes, l’éléphant d’Asie marche presque silencieusement. Un troupeau d’éléphants sauvages sur la défensive, percevant une odeur ou un bruit étranger, est capable de se déplacer dans un silence absolu.

Sur ses pattes en forme de colonnes, il avance à grandes enjambées régulières et rythmiques. Les éléphants marchent normalement à la vitesse de 6km/h, mais peuvent charger à une vitesse atteignant 40km/h. Ils ne peuvent pas galoper ou sauter des fossés, mais ils savent nager.

Sur terrain sec, l’impressionnant poids du corps est si bien réparti sur les quatre « semelles feutrées » que l’éléphant ne laisse pratiquement aucune trace. Sur un terrain difficile, les cornacs font depuis toujours confiance à leur monture et à la sûreté de son pied : il faudrait être vraiment fou pour forcer un éléphant sur un terrain meuble, ou sur une pente qui ne lui inspire pas confiance.

Phylogenie

Anatomie

Asie et Afrique

Defenses et dents

Trompe

Oreilles

Yeux

Musth



À propos du site | Contact | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Espace privé | © 2008 ElefantAsia