Accueil du site > Salle de presse > Le Festival de l’Eléphant 2010 : Retour à Hongsa !

Le Festival de l’Eléphant 2010 : Retour à Hongsa !

vendredi 5 février 2010, par Gilles Maurer

Le prochain festival de l’éléphant se déroulera à Hongsa, un district du nord de la province de Sayaboury, les 20 et 21 février 2010. Rendez-vous sur le site officiel du festival pour une information détaillée sur l’accès, les activitiés et l’hébergement sur place.

http://festival.elefantasia.org


Le Festival de l’Eléphant 2010 : Retour à Hongsa !

Les fêtes de fin d’année sont bel et bien derrière nous maintenant. Ceux qui sont à la recherche de nouvelles festivités au Laos seront bientôt exhaussés…. Car voici bientôt venu le temps du festival de l’Eléphant ! Le festival de l’Eléphant (en lao Boun Xang) est le plus grand événement du pays qui met à l’honneur le lien historique et actuel entre l’homme et l’éléphant. L’année passée 80000 personnes étaient au rendez-vous, les 20 et 21 février de cette année le festival retourne sur le lieu de sa première édition, un petit village du district de Hongsa dans la province de Sayaboury : Ban Viengkeo.

Ban Viengkeo est situe a 5 km de la ville de Hongsa, ce petit village est au coeur de la culture laotienne de la domestication de l’éléphant. Pour les voyageurs intrépides à la recherche du “vrai Laos”, ou pour les expats blasés qui auraient besoin d’un retour aux charmes exquis du Laos pittoresque, le festival 2010 de l’ Eléphant est incontournable. Bang Viengkeo, flanqué de rizières, entouré par des forets de bambou parcourues de petits ruisseaux, révèle un Laos rural immaculé. Les barrissements de plus de 50 pachydermes provenant des régions avoisinantes feront vibrer le coeur de ce petit village durant le festival.

La boucle est bouclée : le festival de l’ Eléphant est né dans le district de Hongsa et y retourne pour l’édition 2010. Il y a une bonne raison pour cela : Hongsa reste un des quelques districts laotiens où les propriétaires d’éléphants domestiques suivent les rites et traditions centenaires qui se transmettent de génération en génération. Le vieil homme que vous croiserez peut-être sur votre route pour Hongsa aurait pu être un puissant propriétaire responsable du bien être d’une douzaine d’éléphants. Son arrière petit fils est peut-être en train, en ce moment même, de montrer ses talents de dompteur lors de la cérémonie marquant le début d’une collaboration professionnelle entre son compagnon éléphant et lui. Tout cela reste possible à Hongsa.

L’édition 2010 évolue vers une perspective encore plus culturelle de cet événement : en mettant en avant les trésors traditionnels émanant de cette région. Les visiteurs pourront observer ou participer à la bénédiction des éléphants par les bonzes locaux, ils pourront faire des offrandes aux éléphants ou les voir prendre leur bain quotidien dans la rivière Nam Kene. Ils auront aussi l’occasion de s’assoire sur l’un de ces magnifiques pachydermes pour faire un tour. Mais le moment le plus spectaculaire du Boun Xang, ce sont les processions des éléphants au petit matin. Tous les éléphants étant vêtus de leurs plus beaux atours. Durant ces processions, le respect qu’ont les hommes pour ces magnifiques animaux est palpable. Les femmes présentent leurs enfants afin de les bénir, alors que d’autres font offrande de nourriture ou d’argent, dans l’espoir de recevoir chance, longévité et prospérité d’une espèce se classant au deuxième rang –juste derrière l’homme- dans l’échelle d’importance spirituelle bouddhiste.

Un des autres événements clé du festival sera l’élection de l’Eléphant de l’Année. L’animal sera choisi par un panel de juges sur les critères suivants : son caractère, son tempérament, sa personnalité, son apparence et sa santé générale. Eh, oui, les éléphants aussi, tout comme les humains, ont leur propre personnalité ! Le vainqueur recevra une moto toute neuve, certes, il aura de la peine à la conduire, mais son propriétaire, lui, sera ravi !

Le village de Viengkeo n’est pas seulement connu pour son histoire emprise par la tradition de la domestication de l’éléphant. Les femmes Tai Leu du village sont connues pour faire partie des plus talentueuses tisserandes du pays. Il est possible de se promener dans les ruelles étroites de Viengkeo et de voir des femmes occupées à tisser derrière leurs maisons. En leur adressant, souriant, un Sabai dee vous serez invité à regarder leurs fins et complexes tissages juste tirés du métier, que vous pourrez négocier à des prix défiant toute concurrence. D’autres pièces seront aussi à vendre telles que des magnifiques sinhs pour les dames et de très élégantes chemises traditionnelles en coton pour les messieurs. La qualité et les prix de ces pièces sont une occasion qu’on ne peut pas manquer ! Peut-être les meilleures marchés de tout le Laos !

Les possibilités de logement pour le festival de l’Eléphant 2010 s’efforcent d’être aussi traditionnelles et authentiques que la région elle-même. Vivre Chez l’habitant est la possibilité la plus répandue. C’est une chance de pouvoir dormir à seulement quelques dizaines de mètres des éléphants. Les organisateurs des précédents festivals n’ont reçus que des éloges concernant cette façon de faire. Les villageois se réjouissent d’ouvrir leurs maisons aux voyageurs d’ici et d’ailleurs. Plusieurs amitiés très profondes ont été forgées entre les familles et les visiteurs qui autrement n’auraient pas eu l’opportunité de se rencontrer et de partager leurs histoires. Au fait, si vous êtes un visiteur venant d’un lointain pays, pensez à amener des photos de votre famille, amis ou de votre ville natale pour les montrer à vos hôtes.

Aller au festival

Depuis Vientiane

Il y a plusieurs possibilités pour arriver à Viengkeo. Cependant, ce village reste reculé et assez difficile d’accès. Les organisateurs recommandent de compter 2 jours de voyage afin d’arriver a temps. Commencez par rejoindre Luang Prabang…

Depuis Luang Prabang

Le bateau : certainement le moyen le plus confortable et avec les plus jolis paysages pour rejoindre Hongsa, comptez une journée. Le bateau quitte Luang Prabang autour de 8h du matin et traversera de magnifiques forets et villages le long du Mékong, vous déposant à Ban Thasouang 7 heures plus tard. Comptez encore une heure de taxi depuis là pour rejoindre Hongsa.

Les bus et taxis locaux sont aussi une possibilité.

Prenez le bus local direction Sayaboury à la gare routière de Luang Prabang, ce trajet durera environ 3 heures. A Sayaboury changez de bus, direction Hongsa, cela prend encore environ 3 heures. Viengkeo se trouve à 5 kilomètres de Hongsa, les derniers kilomètres se feront rapidement en taxi. Vous avez aussi la possibilité de prendre un taxi local depuis Luang Prabang vers Hongsa via Chomphet. Pour faire cela, traversez d’abord le Mekong à Luang Prabang sur le ferry, des taxis vous attendront. Ce voyage prend environ 5 heures. Pourquoi ne pas réserver un minibus pour vous et vos amis ?

Pour les aventuriers qui désirent venir par leurs propres moyens, en moto ou en 4x4 sur les routes poussiéreuses, vous pouvez traverser le Mékong juste en face de la ville de Luang Prabang et rejoindre Hongsa en suivant la magnifique piste vallonnée d’environ 140km, temps estime 5 heures.

Pour plus d’informations à propos du festival, des possibilités de logements et de transport, visitez le site officiel du Festival de L’Eléphant http://festival.elefantasia.org où vous pourrez télécharger des cartes et le programme du festival. Vous pouvez aussi contacter les organisateurs de l’événement qui se feront une joie de répondre à vos questions : info@elefantasia.org.

Nous vous donnons rendez-vous à Viengkeo, Hongsa les 20 et 21 février prochain pour le festival de l’Eléphant !

 Visitez le site officiel du Festival de l’Eléphant



À propos du site | Contact | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Espace privé | © 2008 ElefantAsia