Accueil du site > Salle de presse > Communiqués > Le combat de Thongkhoon contre le tetanos

Le combat de Thongkhoon contre le tetanos

jeudi 31 mai 2012, par Gilles Maurer

Thongkoon est en soins intensifs à l’hôpital du Centre de Conservation de l’Eléphant. Voici des nouvelles de son état de santé par les vétérinaires d’ElefantAsia.

20/06/2012 C’est incroyable de voir l’état de santé de Thongkoon évoluer aussi vite... Chaque jour, il gagne en force, en santé et en bonne humeur ! Ses blessures dues à la réaction au traitement guérissent bien, il mange avec appétit et semble enfin commencer à profiter à nouveau de la vie ! Il est incroyablement choyé ici à l’hôpital, recevant chaque trois fois par jours fruits frais et légumes, un large espace forestier pour paître et 100% de notre attention.

Ca n’a pas été simple d’en arriver là ! Plusieurs fois nous avons presque perdu espoir et avons pensé ne jamais en arriver là où nous somme aujourd’hui.... mais cela montre simplement que la persévérance paie toujours. Chaque éléphant est essentiel à la survie de l’espèce au Laos et en tant que grand mâle fertile dans la force de l’âge, Thongkoon pourra certainement aider son espèce en se reproduisant. Chaque bébé éléphants compte aujourd’hui !

Nous commençons à nous détendre un peu maintenant comme Phu Thongkhoon se porte si bien, nous sommes sortis du bois, mais pas encore assez loin des arbres. Avec quelques jours de plus de progrès constants et sans complications, nous serons tous sur la lune !

03/06/2012 Thongkoon continue à bien récupérer. Après son rapide rétablissement initial, il est en train de s’améliorer plus lentement. Il mange et boit bien et semble profiter de la vie au Centre avec son cornac qui est très apprécié du personnel résident. Il prend plaisir à prendre ses bains quotidiens et demeure un parfait gentleman dans le ‘Crush’ (la cage d’immobilisation utilisée pendant le traitement). Son traitement anti tétanique est maintenant terminé, mais nous l’accueillons en visite tous les jours pour traiter les blessures causées par sa réaction à l’antitoxine et lui donner plusieurs seaux de nourriture à manger. Il semble aimer montrer qu’il peut maintenant ouvrir la bouche pour avaler les épis de maïs ! Il a encore beaucoup de petites blessures causées par l’antitoxine… Il est bien dommage que le médicament utilisé pour le sauver soit maintenant en train de lui causer des problèmes ! Mais nous pensons que c’est un petit prix à payer au regard de ce qu’a été sa vie ces dernières semaines !

01/06/2012 Cela fait presque deux semaines que Phu Thongkoon est arrivé à l’hôpital vétérinaire du Centre de conservation de l’éléphant. Le traiter a été un véritable parcours d’obstacles, mais heureusement, nous sommes proches du succès !

Si l’on compare son état actuel à celui dans lequel nous l’avons trouvé à son arrivée, le changement est impressionnant. Il progresse de jour en jour, mange désormais avec bon appétit, boit normalement, et son caractère commence à apparaître. Il a une eu une légère réaction à l’anti-toxine que nous lui avons administrée au début de son traitement, et nous devons soigner chaque jour de nombreuses petites plaies sur son corps. Mais la situation est désormais sous contrôle, et ce sont des préoccupations mineures par rapport aux difficultés initiales. Comme son système reste fragile à ce stade de son rétablissement, nous attendons et restons vigilants pour que ces petites plaies continuent à se résorber.

Aujourd’hui, nous ne lui administrons plus aucun médicaments et Phu Thongkoon semble de plus en plus fort chaque jour. Il aime venir à l’hôpital après ses bains quotidiens et ingurgite volontiers un tas de vitamines pour l’aider à retrouver ses forces ! Nous avons bon espoir maintenant qu’il va s’en sortir ... ce qui, sans l’ombre d’un doute, n’aurait jamais possible sans le soutien généreux que nous avons reçu.

27/05/2012 Nous commençons à limiter le traitement de Phu Thongkoon. Au cours des derniers jours, sa santé a progressé à pas de géant ! il est mange par ses propres moyens dans la forêt et est toujours prêt pour quelques rations supplémentaire de fruits à l’hôpital ! Nous avons du mal à croire en cette remarquable, mais improbable, amélioration. Notre seul souci est que certains des médicaments que nous utilisons puissent produire une réaction à retardement. Nous continuons donc à garder l’éléphant sous haute surveillance, en espérant pouvoir fêter le rétablissement de l’animal dans une ou deux semaines ! Nous lui donnons toutefois toute l’attention et la tendresse qu’il mérite pour retrouver ses forces, et son cas demeure un emploi à plein temps pour les vétérinaires et les cornacs du Centre ! Il reçoit toujours des vitamines et des compléments alimentaires... et son tube digestif fonctionne toujours correctement, et à chaque fois qu’il visite l’hôpital ! Donc, bien que le chemin du rétablissement ne semble pas encore tout à fait à portée de trompe, nous commençons vraiment à apercevoir la lumière au bout du tunnel pour ce merveilleux éléphant.

23/05/2012 Thongkoon continue de s’améliorer à un rythme régulier. Il est bon de le voir manger régulièrement maintenant - du maïs cuit à la vapeur, des concombres, du riz gluant et des fruits forment son alimentation quotidienne. Il est toujours en cours de traitement par l’équipe deux fois par jour et reste un patient fantastique, même s’il commence à ressembler à une très grosse pelote piquée d’épingles !

Nous nous gardons cependant tous d’être top enthousiastes, mais le changement est indéniable. La mesure quotidienne de son tour de poitrine nous donne une certaine indication sur son changement de poids. En seulement quatre jours, il a augmenté de 5cm (ce qui peut ne pas sembler beaucoup mais représente une différence significative !) Une grande partie de notre temps est consacrée à des tâches de soins infirmiers pour Thongkhoon ; tentant de le faire manger, l’emmenant au bain ou simplement en gardant un œil sur lui. Il est très satisfaisant de voir le travail acharné de l’équipe vétérinaire et le soutien de tous nos généreux donateurs porter ses fruits. Merci encore à tous ceux qui nous aident.

22/05/2012 Ca a été vraiment étonnant de voir Thongkoon aujourd’hui par rapport à son arrivée à l’hôpital il y a seulement quelques jours encore. Il essaie d’attraper des poignées de riz gluant et de maïs avec sa trompe... Son cornac est venu nous voir ce matin arborant un large sourire sur son visage ! Thongkhoon mangé la nuit dans la forêt ! Pas beaucoup, mais c’est la première fois que nous voyons des signes prouvant qu’il ait mangé par lui-même....

Après un bain l’après-midi et une douche sous les pluies de mousson, il a avalé trois seaux de fruits frais et du riz - nous montrant que le travail acharné et la médecine commencent à porter leurs fruits. C’est lent et nous devons encore le nourrir à la main, lui insérant la nourriture loin vers la gorge. Il mâche lentement et longtemps et fatigue facilement... Donc peu et souvent... c’est la règle. Aujourd’hui, il a aussi bu une quantité « normale » d’eau pour la première fois et il n’y a donc pas eu besoin de lui injecter de solutions en intraveineuse !

Il semblerait qu’il soit en train de devenir un peu célèbre car nous avons eu la visite d’un autre propriétaire d’éléphants (il en possède dix !) qui voulait jeter un oeil à l’hôpital et saluer notre équipe. Il nous a dit qu’il prierait pour Thongkhoon et que si l’éléphant s’en tirait, il cesserait de consommer de la viande pendant 7 jours !

L’amélioration lente mais régulière de l’état de santé de Thongkoon donne un peu d’optimisme à l’équipe vétérinaire... même s’il est certainement encore trop tôt pour se réjouir. Mais nous avons peut être atteint un tournant. A suivre...

21/05/2012 Chaque jour, nous nous appuyons sur les succès de la veille. Aujourd’hui Thongkhoon a bu une grande quantité d’eau du lac sans assistance et, pour la première fois depuis son arrivée, il semblait avoir un peu d’énergie. Il marche avec plus d’enthousiasme, balance sa trompe... même ses oreilles sont en mouvement. Ces derniers jours, Thongkhoon récoltait de la nourriture en forêt et la gardait tragiquement entre sa trompe et ses défenses, incapable de l’ingérer.... Cet après-midi il a répété ce comportement ... mais a enfin réussi à l’insérer dans sa bouche et à manger, quoique lentement et une seule bouchée.

Il est difficile de ne pas s’enthousiasmer à la vue de ces améliorations par rapport à son état à son arrivée même si tout le monde ici est bien conscient que ce pourrait être simplement une amélioration de courte durée. Chaque jour, nous répétons son traitement, le tentons avec de la nourriture et de l’emmenons au lac. Nous avions besoin de ces progrès pour poursuivre le traitement et bien sûr nous avons tous doigts et les orteils croisés ! Nous continuerons à vous donner des informations sur l’état de Thongkoon,

18/05/2012 C’est une bataille constante pour maintenir Thongkoon hydraté à des températures atteignant 38 ° C, mais nous avons réussi à glisser un tuyau dans sa bouche toutes les heures et il boit quelques litres à la fois. Le reste de la journée il se repose à l’ombre ou nous lui installons des perfusions de sucres et d’électrolytes. Aujourd’hui, nous avons augmenté sa dose de relaxants musculaires, ce qui semblait faire effet car sa mâchoire s’est un peu détendue...

Deux fois par jour il reçoit des injections d’anti-toxines qui (touchons du bois) semblent faire une différence ! Un espoir : pour la première fois en plus de 10 jours, il a réussi à ouvrir la bouche ! Pas largement, et pas très longtemps, mais c’est un pas dans la bonne direction. Nous avons réussi à lui faire avaler un mélange de mangue fraîche, de bananes, de riz et d’électrolytes. Il a du mal à avaler, mais a réussi à manger une ou deux bananes, ce qui nous a tous rendus très heureux ! Le plan pour demain est de tenter de passer un tube dans son estomac afin que nous puissions lui donner la nourriture dont il a désespérément besoin - ce qui était impossible hier avec sa bouche complètement bloquée. Mais s’il continue à progresser, alors c’est imaginable. Nous sommes chanceux d’avoir un aussi bon patient. Il se comporte merveilleusement bien qu’il ne doit pas être très agréable d’avoir des aiguilles plantées dans le corps à longueur de journée. Il ne se plaint jamais ! Il est trop tôt pour dire ce qui va arriver, mais nous travaillons tous sans interruption pour l’aider à s’en sortir.

L’équipe d’ElefantAsia et du Centre de Conservation de l’Eléphant tiennent à remercier tous ceux qui ont fait des dons généreux pour soutenir le traitement de l’éléphant malade, Phu Thongkoon. Notre équipe de vétérinaires est en train procéder au traitement de l’animal en espérant qu’il survive. Les dons ont été tels que nous avons déjà atteint notre objectif de 2000 $, mais nos vétérinaires ne peuvent pas estimer la durée du rétablissement de Phu Thongkoon. ElefantAsia ne mets donc pas encore fin à sa campagne de collecte de fonds car nous devons être en mesure de continuer à administrer les soins et le traitement à cet éléphant pendant toute la durée nécessaire à son rétablissement. Tout financement non utilisé pour soigner Phu Thongkoon sera utilisé pour traiter d’autres éléphants de bât souffrant de blessures ou de maladie au Laos.



À propos du site | Contact | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Espace privé | © 2008 ElefantAsia