Accueil du site > Actualités > L’homme et l’éléphant, 4000 ans d’histoire

L’homme et l’éléphant, 4000 ans d’histoire

mardi 29 mars 2005

La relation entre l’homme et l’éléphant en Asie ne date pas d’hier ! Les premières traces de domestication remontent au troisième millénaire avant JC sur les gravures des sceaux de la civilisation de la vallée de l’Indus. Les informations sur la distribution des éléphants, leur vie et leur comportement, des instructions sur leur capture et leur dressage sont disséminées dans la littérature antique de l’Inde.

La domestication de l’éléphant d’Asie a entraîné le déclin des populations sauvages. Les éléphants dressés sont en effet indispensables pour la capture et la domestication de leurs cousins sauvages. Quant à l’engagement des éléphants dans le bucheronnage, il a contribué à la destruction de leur propre habitat. Par la suite, les hommes ajoutèrent aux fonctions des éléphants celle de puissante machine de guerre. Le Mahabharatha (1.100 av JC) fait déjà référence à un éléphant nommé Aswathamma qui a été tué au champ de bataille. De nombreux documents relatent de la défaite infligée aux armées d’éléphants de Porus par Alexandre le Grand en 326 av JC. Chandragupta, empereur de la dynastie indienne Maurya, a vaincu le successeur d’Alexandre, Sellucus Nikator, avec une armée de 9000 éléphants. Au cours du second millénaire avant JC, les rois et les seigneurs de l’Inde ont introduit un tabou sur la chasse des éléphants, considéré comme un patrimoine réservé aux armées. Quiconque tuait un éléphant était puni de mort. La vénération de Ganesh, le dieu éléphant, qui date du 3e ou 4e siècle après JC, a largement renforcé ce tabou en Inde et dans les pays qu’elle a influencé.

Après JC, les populations d’éléphants ont fortement décliné, en particulier à cause du commerce de l’ivoire, de l’extension des surfaces agricoles et des captures d’éléphants sauvages. La possession de nombreux éléphants était un signe de prestige pour les puissants. L’avènement des armes à feu et des canons au 14e siècle a réduit l’importance stratégique des éléphants de guerre, même s’ils restaient un effroyable moyen d’intimidation. L’introduction de la chasse sportive par les Britanniques entre le 17e et le 18e a accéléré le déclin des éléphants d’Asie. Au 20e siècle, la forte pression démographique, particulièrement en Inde, a sonné le glas des forêts, des éléphants et de nombreuses autres espèces.

Pendant la deuxième Guerre Mondiale, les 5400 éléphants employés dans l’exploitation forestière Birmane furent un enjeu important dans la bataille que se livrèrent les Britanniques et les Japonais pour la domination de la Birmanie. Pendant que les chars combattaient en Europe, les éléphants birmans construisaient des routes, des ponts, transportaient les troupes et leurs approvisionnements sur les chemins tortueux de la Birmanie. Plus récemment, pendant la guerre du Vietnam, les avions américains ont bombardé les troupeaux d’éléphants le long de la piste Ho Chi Minh pour éviter que le Viet Kong les utilise comme moyen de transport.


À propos du site | Contact | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Espace privé | © 2008 ElefantAsia